Cipâte amérindien

2010-03-11

    Les ingrédients

    • 2 lbs. de chevreuil en cubes
    • 2 lbs. d’orignal en cubes
    • 1/4 à 1/2 lb. de lard salé entrelardé (avec de la viande) coupé en petits cubes
    • Sel et poivre au goût
    • 2 oignons coupé en petits cubes
    • 2 gousses d’ail des bois hachées fin
    • 1 navet de grosseur moyenne pelé et coupé en petits cubes
    • 2 carottes pelées et coupées en petits cubes
    • 4 à 6 pommes de terre pelées en petits cubes
    • 3 c. à soupe de sauce pour rosbif « Du Chef »
    • Bouillon de boeuf pour couvrir
    • 3 abaisses de pâte brisée




    Les étapes

    1. Mélanger les viandes et les oignons et l’ail et mettre au réfrigérateur pendant au moins 8 heures.
    2. Passer les viandes dans un poêlon afin de faire rôtir légèrement.
    3. Mettre le 1/3 de la préparation des viandes dans le fond d’un plat, saupoudrez d’une c. à soupe de sauce rosbif et mettre par dessus le 1/3 du reste des légumes, assaisonner au goût de sel et poivre et finir par une abaisse de pâte. Mettre le 1/3 du bouillon de boeuf.
    4. Répétez en ajoutant les viandes, les légumes, la pâte (transpercé afin de laisser passer le liquide) dans l’ordre et le bouillon jusqu’à ce que le pâté ait 3 étages. S’assurer que la pâte du dessus ait un trou au centre assez grand pour y verser un peu de liquide durant la cuisson. couvrir de papier d’alluminium pendant la moitié de la cuisson.
    5. Mettre au four à 250°F. pendant environ 4 heures. Ajouter un peu d’eau ou de bouillon dans le trou de la pâte du dessus si nécessaire pendant la cuisson s’il manque d’eau.
    6. Pour 8 à 10 portions.

    Source

    zet

    Évaluation des membres

    (0 / 5)

    0 5 0
    Évaluez cette recette

    0 personnes ont évalué cette recette

    Commentaires de la recette

    2 commentaires

    1. publié par Sa'n Béliveau le 25 mars 2016

      C’est une recette d’inspiration amérindienne appétissante.

      Je veux simplement ajouter une remarque…

      Chez les mi’kmaq le six-pâte porte le nom «Tuksopukse », chez les Innu il porte le nom de «Pag wadjawessi ».
      Pour en faire une recette plus vrai encore, au lieu du navet et des pommes de terre, j’utiliserait du topinambour. (Il possède un goût très prononcé à l’automne et plus doux au printemps)

      Le topinambour était déjà utilisé au moment où Champlain le « découvrit », avant même que Lescargot l’introduise en Europe en 1620. Le topinambour était connu et cuilli par par les Mi’kmaq, les Wolastoqiyik, les Innus, les Anishinaabe et les Wendat et les Kanien’kehá:ka.

      L’ail ordinaire peut très bien faire l’affaire s’il est fraîchement ceuilli.
      Depuis 1995, l’ail des bois figure sur la liste des espèces légalement protégéesau Québec. Seule sa récolte en petite quantité (50 bulbes) est autorisée aux fins de consommation personnelle.

      Source :
      http://www.astrosante.com/recettes_amerindiennes.html

       
    2. publié par Gisele le 15 décembre 2016

      merci pour vos commentaires,
      bonne bouffe!
      zet

       

    Laisser un commentaire